Formations
17 février 2021 - 18 février 2021
Orléans
Macro penicillium ©Faisl Bousta

Dans un contexte général de changement climatique, d’urbanisation avec imperméabilisation des sols, de manque d’entretien général des bâtiments, les monuments sont de plus en plus soumis à des développements anarchiques de microorganismes et le traitement chimique ne constitue pas une réponse suffisante et satisfaisante à ces situations.
En outre, la réglementation sur l’utilisation des biocides est de plus en plus drastique et des solutions alternatives sont à prendre en considération.
Pour mieux savoir comment lutter, il est alors indispensable de connaitre les différents microorganismes, leurs conditions d’ implantation et de développement pour pouvoir mettre en place des mesures de prévention afin d’ éviter leur présence dans nos monuments.
Lorsqu’elles sont présentes, il est alors indispensable de connaitre les moyens de détection et de remédiation que l’on peut mettre en place de façon à pouvoir agir avant qu’il ne soit trop tard.
Enfin, dans le cas d’un développement anarchique savoir comment gérer la situation et comment choisir le traitement le plus approprié pour y faire face.

Les principaux objectifs de cette formation sont de faire le point sur les microorganismes que l’on peut rencontrer in situ mais également d’apprendre à mieux gérer et prévenir un problème de développement anarchique au cas par cas en fonction des différentes situations et possibilités d’interventions comme : la régulation du climat et ses apports, les moyens de détection, le traitement et les moyens de prévention à mettre en oeuvre.
Vous trouvez ICI le programme détaillé ainsi que le bulletin d'inscription

Nouvelle formation dans le catalogue de notre centre de formation et organisée en partenariat avec l'Institut national du Patrimoine

Cette formation s'inscrit dans le cadre de votre obligation de formation en tant que formation dite structurée
(sous réserve d'acceptation de votre dossier de la part de l'organisme de prise en charge auprès duquel vous cotise
z)

 

N'hesitez pas à nous contacter pour plus de renseignement complementaire